Les Kumités

«Qui vainc les autres est puissant, qui se vainc lui-même est très fort» - Dao De Jing

 

Il existe plusieurs formes de Kumité pratiqués par les karatekas dans leur dojo: des Kumités conventionnels et des Kumités libres.

Le Kumité que l’on voit lors des compétitions est le Shiai Kumité dont le but est de travailler la précision et l’efficacité, non pas la force brute. Sa forme sportive reconnue est sous l’égide de la World Karate Federation (WKF).

On s’y affronte 1 contre 1 sur un tatami (aire avec surface spéciale de 8X8m).

Aka (rouge) rencontre son adversaire Ao (bleu) durant un temps limité, lors de tours éliminatoires ou finales.

Les combattants sont équipés de matériel additionnel.

Celui qui veut marquer et montrer sa supériorité doit démontrer son explosivité, sa grande vigueur dans ses techniques ou ses tactiques dans sa catégorie (âge, sexe , poids) pour gagner:

  • 1 point («Yuko» avec les poings)
  • 2 points (avec les jambes au corps «Waza Ari»)
  • 3 points (avec les jambes à la tête «Ippon») sans pour autant réaliser des interdictions (contacts, zones interdites par exemple…).

Chaque point (couleur niveau type attaque décision) ou comportement interdit est sanctioné et dit en japonais) par l’arbitre central debout (assisté de juges assis) qui évalue les atemis, blocages, coups de poings ou pieds, balayages, feintes…